• les CROW - Chef Revenger crow

     

    Phénomènes étranges

     

    Chief REVENGER CROW

     

    Nation indienne des actuels états du Montana et du Wyoming

     

    Nation courageuse, les Crows doivent se défendre à la fois contre les Lakotas, les Cheyennes et les puissants Blackfeet. Dans l’espoir de préserver leurs terres de l’invasion blanche, ils fournissent, entre 1875 et 1878, des éclaireurs à l’armée américaine. Ils ont actuellement une réserve dans l’est du Montana.

    Les corbeaux


    Leur véritable nom est Absaroka qui signifie "Corbeau". Les Crows sont très représentatifs de la culture des Indiens des Plaines. Il étaient, avec les Cheyennes, les plus grands et les plus beaux parmi les Indiens. Leurs tipis étaient grands et bien construits, leurs vêtements parmi les plus riches et les plus confortables. Les femmes crows tannaient des peaux douces et souples comme le velours. Ils possédaient de grands troupeaux de beaux chevaux convoités par les tribus voisines.
    Comme la plupart des Indiens qui occupaient les grandes plaines américaines au XVIIIè et au XIXè siècle, les Crows sont venus de l’Est. Leurs ancêtres semblent avoir vécu au XVIè siècle dans ce qui est maintenant l’état du Minnesota. Image Hosted by ImageShack.us

    Défendre sa terre


    Vers 1750-1760, les Lakotas, bientôt alliés aux Cheyennes et aux Arapahos, s’emparent de la région des Black Hills. Les Crows de la Montagne s’allient aux Kiowas pour tenter de résister. Malgré leur courage et leur détermination, ils doivent abandonner leurs belles montagnes et s’éloigner vers le nord, et rejoindre leurs frères de la rivière, avec lesquels ils continuent à combattre les Lakotas et les Cheyennes, ainsi que les Blackfeet, leurs ennemis du nord.

     

    Phénomènes étranges

     

    Une difficile assimilation


    Bien que fidèles amis des Blancs, les Crows perdront leurs terres comme les autres Indiens. Leur belle et vaste réserve, riche en beaux pâturages et en minerais, excite les convoitises des fermiers, des éleveurs, des spéculateurs. En 1882, leur territoire est encore amputé de sa partie ouest, les montagnes de l’Absaroka Range. Les Crows sont fortement incités par leurs agents à s’installer dans la partie orientale de leur réserve, la plus favorable à l’agriculture. Au début des années 1880, certains Crows se mettent à cultiver la pomme de terre et à récolter le foin de leurs prairies. Les enfants crows sont envoyés dans les écoles des missions où beaucoup tombent malades et meurent. Les cérémonies traditionnelles, en particulier la Danse du Soleil, ont été bannies.
    En 1887, ils reçoivent la visite de Sitting Bull, le grand chef lakota, leur ancien ennemi. Il les persuade de résister au partage de leur terres tribales en propriétés privées. Il faudra ensuite plus d’un an aux commissaires du gouvernement pour amener les Crows, complètement démoralisés, à accepter de signer leur spoliation. La tribu perd ainsi sept cent cinquante mille hectares qui seront selon la formule officielle, "restitués au domaine public".

     

    Phénomènes étranges

     

    L'histoire de sword bearer


    L’année 1887 sera marquée par un drame. Beaucoup de jeunes Crows ressentent douloureusement l’impossibilité où ils se trouvent de montrer leur courage et leur virilité dans les combats, la chasse, la capture de chevaux, comme l’ont toujours fait leurs pères. Dans l’été, plusieurs de ces jeunes braves participent à une danse du soleil tenue chez leurs voisins et anciens ennemis les Cheyennes du Nord. Les jeunes Crows s’y montre très courageux, en particulier l’un d’eux auquel les Cheyennes offrent un sabre pris à la bataille de Little Bighorn et donnent le nom de Sword Bearer. Le jeune homme décide de ne plus accepter l’oppression des Blancs et de vivre comme un guerrier crow. Il en aura bientôt l’occasion.
    Fin août, des Blackfeet volent des chevaux aux Crows. Sword Bearer entraîne vingt-deux de ses jeunes compagnons vers la réserve blackfeet, au nord du Montana, pour récupérer les chevaux.
    Dans la nuit du 30 septembre, les jeunes braves reviennent en triomphe, conduisant les chevaux récupérés en une folle chevauchée et tirant des coups de feu dans Crow Agency endormi. Maladresse ou provocation, deux balles vont frapper la maison de l’agent. Celui-ci, criant à la révolte indienne, demande l’aide de l’armée stationnée à Fort Custer.
    Sword Bearer et ses compagnons en fuite vers les montagnes sont pris en chasse par les soldats, la police crow et des milices de citoyens blancs qui se sont spontanément formées. Les journaux annoncent une nouvelle "guerre indienne" qui pourrait embraser toute la nation crow et à laquelle les Sioux tant redoutés pourraient se joindre. Mais l’ensemble des Crows demeure neutre et Sitting Bull, avec lequel les rebelles ont pris contact, refuse d’entraîner les Lakotas dans l’aventure. Finalement le petit groupe de Sword Bearer est rejoint et encerclé par les soldats et la police indienne. Les jeunes guerriers font une fière résistance. Huit d’entre eux, dont Sword Bearer, sont tués, les autres capturés et jetés en prison. A Crow Agency, les Crows, très émus, rendent longuement hommage à leurs derniers guerriers morts.

    Fiers d'être crow


    En 1904, les Crows perdent leurs terres du nord qui bordent la Yellowstone River. Ce sera la dernière réduction territoriale qu’ils auront à subir.
    Beaucoup de Crows se sont engagés dans les deux guerres mondiales, le prestige militaire étant demeuré très grand dans leur société. En 1973, une délégation crow vient aux Invalides à Paris se recueillir sur la tombe du maréchal Foch.
    Actuellement, les Crows tirent leurs principaux revenus de leurs mines de charbon et de l’élevage, et, depuis peu, du tourisme. Ils sont parmi les Indiens des Plaines ceux qui ont le mieux conservé leur culture et leur langue, ce qui montre que ce n’était pas par admiration pour la culture des Blancs qu’ils avaient combattu à leurs côtés. Jusque dans les années 1970, 90% des Crows parlaient leur langue. En 1995, une enquête révélait que la langue crow n’était plus parlée que par 25% des enfants. En 1997, la langue crow est déclarée langue officielle de la tribu. Un important effort est entrepris pour l’éducation des jeunes Crows à leur langue et à leur culture traditionnelles.
    Tous les ans, sur leur belle réserve du Montana, les Crows organisent la "Crow Fair" un immense pow wow qui rassemble des milliers de tipis. C’est aussi sur la réserve crow qu’à lieu tous les ans, le 25 juin, la reconstitution de la bataille de Little Bighorn, durant laquelle des Crows jouent le rôle des combattants indiens.

    « Le traité de Fort Laramie de 1868GERONIMO - Grand Chef Apache »
    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :