• Dull Knife (vers 1810-1883) un gand chef

    Dull Knife (vers 1810-1883) un gand chef.

    Chef des Cheyennes du Nord

     

     

     

    Son nom cheyenne est "Tahmelapashme" qui signifie "Etoile du Matin", mais ses amis Lakotas l’ont appelé "Dull Knife" et il est connu sous ce nom.

    Dull Knife
    Dull KnifeDull Knife © inconnu smithsonian insititution

     

    Encore adolescent, Dull Knife montre pour son peuple un dévouement hors du commun, révélant ses qualités de futur chef. A partir de 1850, il est l’un des principaux chefs de guerre des Cheyennes du Nord. Il est de tous les combats que mène son peuple pour sa liberté. En 1865, il est avec les Dog Soldiers des Cheyennes du Sud qui combattent dans les territoires du Colorado et au Kansas. Puis il revient vers le nord pour continuer la lutte aux côtés des Lakotas de Red Cloud. Il est à Fort Phil Kearny où, le 21 décembre 1866, le capitaine William J. Fetterman trouve la mort. En mai 1868, il signe le traité de Fort Laramie au nom des Cheyennes du Nord. Dull Knife est à ce moment moins un chef de guerre qu’un conducteur de son peuple, désireux de la paix.

     

    La campagne contre les sioux (1876-1877)

     

    Dès le printemps 1876, l’armée du général George Crook traque les Indiens qui vivent encore libres sur les territoires de chasse reconnus par le traité de 1868. Le 17 juin, Dull Knife et ses guerriers combattent sur la Rosebud River où, avec ceux de Crazy Horse, ils repoussent les soldats de Crook qui menacent un village oglala, mais Dull Knife ne participe pas personnellement à la victoire indienne sur la Little Bighorn River, le 25 juin 1876, car il campait  plus loin sur la rivière. Dull Knife est considéré par le général Philip H. Sheridan comme l’un des principaux chefs hostiles. Lui et les siens sont activement poursuivis par l’armée. Le 25 novembre 1876, le 4ème de cavalerie, conduit par les éclaireurs shoshones du chef Washakie et commandé par le colonel Ranald S. Mackenzie, attaque le village d’hiver de Dull Knife sur Crazy Woman Creek. Les Cheyennes ont une trentaine de morts. Après une terrible marche dans le froid glacial, les survivants atteignent le camp de Crazy Horse.

    exilés en territoire indien

     

    Le 27 avril 1877, après un hiver de souffrance et de mort, Dull Knife et Little Wolf à la tête de cinq cents cinquante quatre Cheyennes, font leur reddition au général Crook à Fort Robinson. Alors qu’ils espéraient rester avec leurs amis Lakotas, ils sont envoyés en Territoire Indien, sur la réserve des Cheyennes du Sud. La vie y est bientôt intenable pour les Cheyennes du Nord. Ils décident, au début septembre 1878, de retourner au Montana.

    La longue marche des cheyennes (1878-1879)

     

    Poursuivis par des milliers de soldats, Dull Knife et Little Wolf conduisent vers le nord trois cent cinquante Cheyennes épris de liberté. Fin octobre, ils décident de se séparer. Tandis que Little Wolf continue sa route vers le Montana, Dull Knife, avec les plus faibles, se dirige vers Fort Robinson où il croit qu’est toujours installée l’agence de Red Cloud, comptant sur l’aide des Lakotas. Appréhendée par l’armée, la troupe de Dull Knife est conduite au fort. L’agence de Red Cloud a été transférée à Pine Ridge. Le 9 janvier 1879, les Cheyennes tentent de s’enfuir du baraquement où ils sont enfermés sans eau et sans nourriture depuis six jours. La plupart sont abattus par les sentinelles. L’une des filles de Dull Knife est tuée. Dull Knife, accompagné de quelques femmes et enfants, dont sa belle-fille et son petit-fils, réussit à échapper aux soldats. Blessés, au dernier degré de l’épuisement, les fugitifs parviennent à Pine Ridge où les Lakotas les accueillent et les cachent. A l’automne, Dull Knife est autorisé à rejoindre Little Wolf sur la rivière Tongue au Montana  où les Cheyennes ont été autorisés à résider. Il y demeurera jusqu’à sa mort, en mars 1883.

    George Dull Knife

     

    Son plus jeune fils, né en 1875, était resté en Territoire Indien, jugé trop jeune pour affronter le voyage vers le nord. L’enfant qui prendra le prénom de George fera partie d’un groupe de Cheyennes ramené en 1883 du Territoire Indien vers Pine Ridge sous escorte militaire. George Dull Knife demeurera sur la réserve de Pine Ridge où il fondera une famille.

    Les Cheyennes du Nord ont fait du 9 janvier une journée du souvenir durant laquelle ils célèbrent la lutte de leurs ancêtres pour leurs terres et pour leur liberté. A Lame Deer, la capitale de leur réserve, ils ont fondé le "Dull Knife Memorial College".

    « Proverbe SHWANEEGall (1840-1894) Chef des Sioux-Hunkpapa »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :