• American Horse (vers 1801-1876) Chef des Siouxw Oglala

    American Horse (vers 1801-1876)

    Chef des Sioux-Oglalas

    American Horse est l’un des grands chefs de la nation oglala des Lakotas. Après s’être battu aux côtés de Crazy Horse, il est tué par l’armée en septembre 1876, alors qu’il se rendait pacifiquement sur la réserve sioux. Son neveu compte parmi les chefs pacifistes des Oglalas. Après le massacre de Wounded Knee de 1890, il devient un ambassadeur de son peuple auprès du gouvernement américain.

    American Horse est un cousin de Red Cloud. Il est parfois appelé "Iron Shield" ou plus souvent "Old American Horse". De 1866 à 1868, il prend part à la guerre de Red Cloud menée par les Lakotas contre la construction de la Piste Bozeman. Après la signature du traité de Fort Laramie de 1868, il refuse de s’installer sur la réserve. Il rejoint Crazy Horse et se bat vaillament contre l’armée américaine durant la campagne contre les Sioux de 1876. Il participe à la bataille de Little Bighorn River, le 25 juin 1876.

    En septembre, American Horse et les siens font mouvement vers le sud afin de rejoindre l’agence de Red Cloud où ils comptent passer l’hiver. Le 9 septembre 1876, à Slim Butte, dans le sud du Territoire du Dakota, ils sont brutalement attaqués par un détachement de l’armée du général George Crook commandé par le capitaine Anson Mills qui, à court de vivres, cherche à s’emparer des provisions d’hiver que les Indiens ont constituées. Après un rude combat, American Horse et les siens sont assiégés dans une grotte. Quand le feu cesse, American Horse sort de la grotte, tenant ses entrailles dans ses mains, pour se présenter au capitaine Mills. Puis il se couche et, refusant le secours du médecin militaire, il meurt dans la nuit. Un soldat prend son scalp.

     

    American Horse  (1840-1908)

    Connu sous le nom de "Young American Horse", il est probablement le neveu du vieil American Horse tué à Slim Butte en 1876.   Pendant la guerre de Red Cloud, il participe en décembre 1866, avec Crazy Horse, à l'embuscade près de Fort Phil Kearny dans laquelle le capitain

    American Horse
    American HorseAmerican Horse (1840-1908) © inconnu domaine public

    e William J. Fetterman et ses hommes trouvent la mort.

     

    Après la signature du traité de Fort Laramie en 1868, American Horse s’installe à l’agence de Red Cloud. Il participe au "Wild West Show" de Buffalo Bill. En 1889, il accepte la réduction de la Grande Réserve Sioux, non sans avoir négocié avec le général George Crook afin d’obtenir pour les Lakotas les meilleures conditions possibles.

    En 1890, quand se développe la Danse des Esprits, il s’efforce d’éviter les affrontements entre Blancs et Indiens. C’est lui qui, en décembre 1890, conseille à Big Foot de se rendre à l’agence de Pine Ridge afin d’y rencontrer Red Cloud, causant ainsi, sans le vouloir, le massacre de Wounded Knee. Dès le lendemain du massacre, American Horse est sur le terrain où, aux côtés du médecin indien Charles Eastman, il s’efforce de porter secours aux blessés. A la mi-janvier 1891, il encourage les derniers résistants indiens réfugiés au Stronghold à se rendre.

    Le 11 février 1891, à Washington, American Horse s’exprime devant le Commissaire aux Affaires Indiennes. Après avoir rappelé brièvement les circonstances du massacre et cité plusieurs cas précis d’assassinats délibérés de femmes et de petits enfants, il conclue ainsi : "En effet, nous sommes tous extrêmement tristes à propos de cette affaire. Je suis demeuré parfaitement loyal envers le gouvernement durant cette période troublée et, ayant tellement fait confiance au gouvernement et ayant été si loyal envers lui, mon désappointement a été très fort et je suis venu ici à Washington le cœur plein de très vifs reproches. En effet, cela aurait été tout-à-fait admissible si seuls les hommes avaient été tués. Nous en aurions été presque reconnaissants. Mais le fait d’avoir tué les femmes et plus spécialement les petits garçons et les petites filles qui sont destinés à être la force future du peuple indien, est la chose la plus triste de toute cette affaire et nous la ressentons de la manière la plus douloureuse."

    A la fin de sa vie, American Horse dessine une remarquable histoire pictographique des Oglalas.
    _________________________________________________________

    « Two Moons (1847-1917) Grand Chef Cheyenne du NordBig Foot (vers 1825-1890) Chef des Sioux Minnecoujous »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :